Disney+

4 réponses [Dernière contribution]
Raistlin
Hors ligne
A rejoint: 04/06/2020

Bonjour à tous,

J'ai actuellement, sur mon ordi fixe, Trisquel 8 et Abrowser. Etant abonné à Disney+, et ayant récemment tenté de me connecter, j'ai eu droit à la fameuse "erreur 83". Apparemment c'est un problème lié à la gestion des droits numériques. C'est tout-à-fait possible sous ubuntu et Mozilla (https://goto-linux.com/fr/2019/9/1/comment-regarder-disney-plus-sur-linux-avec-firefox/), mais abrowser n'affiche pas les mêmes options.

Je souhaite donc savoir si c'est également faisable avec Trisquel et abrowser sans violer la philosophie qui nous rassemble. Demandé autrement lorsqu'on est obligé d'en passer par les drm, doit-on purement et simplement résilier nos abonnements (car je me doute qu'il en est de même pour Netflix et Hbo, qui sont les seuls à mes yeux à avoir des catalogues intéressants) et consacrer ses soirées et dimanches pluvieux à la lecture et aux jeux de société ?

Merci de vos lumières,

Bien cordialement,

Magic Banana

I am a member!

En ligne
A rejoint: 07/24/2010

Les DRMs vont clairement à l'encontre de la philosophie du logiciel libre. La FSF a même une campagne entière dédiée à ce prolème : https://defectivebydesign.org

Bref, oui, ce mouvement, y compris moi-même, t'invite à résiler tes abonnements à de tels services. Tu veux peut-être installer le paquet libatomic1 puis Popcorn Time : https://popcorntime.app

Sasaki
Hors ligne
A rejoint: 08/11/2014

En allant plus loin que la réflexion purement technique, les grandes plate-formes de streaming ainsi que youtube font tout pour contrôler le temps libre, la culture et l'ennui des gens. Ils s'emploient à créer une culture de masse véhiculant les conditionnements culturels les plus appropriés à chaque personne et à la diffuser par une politique de matraquage publicitaire à grand renfort de sciences cognitives dévoyées. S'abonner à leurs services c'est non-seulement nourrir le big data, mais aussi potentiellement s'abandonner au gavage cinématographique et vidéoludique, ce qui après de nombreuses heures de binge-watching, nourrit anxiété, dépression, prise de poids et perte de cohérence identitaire.

Bien sûr se divertir n'est pas une mauvaise chose en-soi, mais ne jamais se donner le temps de l'ennui est profondément néfaste au bien-être. Je suis très inquiet pour l'éducation des nouvelles générations nourries au biberon à Tiktok et facebook. Même les réseaux sociaux alternatifs comme diaspora ou mastodon tendent à reproduire les mêmes comportements addictifs, dans la mesure où les grands modèles de web et UX design en vigueur sur fb et twitter ont été reproduits dans le fediverse.

Le retour au format texte et l'abandon de la culture de l'image me semble très important aujourd'hui. Pour celles et ceux que ça intéresse, faites un compte sur sdf.org.

Raistlin
Hors ligne
A rejoint: 04/06/2020

Alors d'abord désolé pour avoir posté en double. Ensuite merci pour ces éléments, je m'en doutais. J'essayerai peut-être popcorn à l'occasion effectivement. Pour l'instant j'ai de quoi m'occuper.

Sasaki
Hors ligne
A rejoint: 08/11/2014

Voici une courte vidéo détaillant un peu mon propos ci-dessus, avec une suite sur la philosophie de l'ennui :

Le problème des super-stimulus https://tube.cadence.moe/watch?v=H5LpKMAzFL4

Ça m'ennuie de vous dire ça https://tube.cadence.moe/watch?v=EcT8IG59kSA

Au passage, je vous fais découvrir ce fork d'invidious que j'aime bien. Vous pouvez choisir votre instance préférée d'invidious.

Concernant la manière d'occuper ses soirées sans se gaver de vidéos, il est certain que passer un peu de temps à faire des jeux de société avec sa famille est bénéfique. Je me souviens aussi d'une époque ou chaque membre de la famille n'avait pas un écran dans sa chambre et où les soirées film étaient des moments de partage choisis et créateurs d'une culture commune. A cette époque où les connections par modem étaient facturées à la minute, j'utilisais beaucoup plus les logiciels hors-ligne pour me créer une culture musicale (vlc, bibliothèque personnelle sur disque dur), créer des choses (gimp, audacity...) ou utiliser mon ordinateur pour m'assister à l'apprentissage (tux guitar, jjazzlab, lmms, piano booster, linthesia...).

Popcorn time semble effectivement être une bonne alternative à Netflix, Disney+ et autres mastodontes du streaming. Un media center comme kodi peut donner un regain d'attractivité à une bibliothèque locale de médias oubliés. J'ai tendance à recommander aussi des sites comme imagotv.fr ou filmsforaction.org où le divertissement peut rejoindre la réflexion.