Paramétrage du démarrage des distributions

16 réponses [Dernière contribution]
nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

Bonjour,

Après installation d'une Mageia j'ai été amené à installer Triskel_9 (KDE Plasma) en double démarrage ce qui écrasé la précédente configuration de démarrage et il s'ensuit que je ne peut plus démarrer la Mageia.

Voir fichiers image joints pour le message d'erreur et le plantage.

Comment réparer cela à partir de Triskel qui seule démarre ?

merci.

Fichier attachéTaille
IMG_20201106_114138.jpg117.56 Ko
IMG_20201106_114251.jpg166.65 Ko
Magic Banana

I am a member!

Hors ligne
A rejoint: 07/24/2010

Le message d’erreur n’indique pas un plantage. Seulement le serveur X qui ne démarre pas. Le serveur X n’est en charge que de la session graphique. Je suppose donc que les sessions texte fonctionnent. Essaie donc, depuis une telle session, d’ajouter l’option nokmsboot au démarrage des noyaux de Mageia, comme le propose le message d’erreur.

Plus précisément, après le message d’erreur, Alt+F1 ou Alt+F2 devrait te permettre de te connecter à une session texte. Connecte-toi en tant que root (qui existe sur Mageia, n’est-ce pas ?). Pour ajouter l’option nokmsboot à la variable GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT dans /etc/default/grub, tu peux utiliser sed:
# sed -i '/GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT=/ s/"/ nokmsboot"/2' /etc/default/grub
Vérifie que cela a fonctionné (chaque caractère compte, et je suppose là que sur Mageia les options sont entre guillemets doubles, ce qui est probablement le cas) :
# grep GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT= /etc/default/grub
Si oui (si non, édite donc le fichier interactivement avec 'nano /etc/default/grub', par exemple), exécute :
# update-grub
Puis :
# reboot

nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

Merci Magic Banana,

Je n'ai pas dû m'y prendre comme il faut ou alors il y avait autre chose. Bref, je n'ai pas réussi et ai donc contourné par d'autres moyens.

Comme on peut le voir sur les captures d'écran jointes je n'arrive pas connecté en mode texte suite au boot mais j'arrive sur une page pleine de messages et qui laisse supposer que la machine est plantée car il n'y a pas de prompt.

1- Toutefois, effectivement, un Alt+F2 m'amène en console texte 2 et il y a un prompt qui me permet de me connecter en tant que root (sans toutefois que l'affichage de la console texte 1 se soit régularisé.

2- Je lance la commande # mcc et j'arrive sur le CCM (Centre de Contrôle de Mageia ou Mageia Control Center) en mode texte et reconfigure le démarrage.

À ce niveau un # cat /etc/default/grub semble confirmer que l’option nokmsboot à la variable GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT dans /etc/default/grub est bien présente.

3- Après redémarrage le message d'erreur nokmsboot est toujours là bien que ce soit contradictoire et la machine ne démarre toujours pas sur Mageia.

4- Il me revient alors une possibilité que j'avais oubliée et je décide alors de démarrer sur ma clé d'installation de Mageia qui propose une option "Réparation" > "Re-Install Boot Loader" mais ça ne fonctionne pas plus, il subsiste toujours un problème et Mageia ne démarre pas en mode graphique et toujours de façon boiteuse en mode texte (Cf. console F1).

5- Je décide de faire avec cette même clé usb une mise à jour de Mageia (sans formatage de la racine). Celle-ci se terminant par une configuration du démarrage je devrais retrouver le (un) grub Mageia et tout récupérer. Rien n'y fait, la machine démarre toujours sur le grub de Triskel (KDE Plasma) et Mageia ne démarre toujours pas en graphique et mal en texte.

6- Ras le bol.

Je décide de faire avec cette même clé usb une réinstallation de Mageia (sans formatage de la racine toutefois, ni de /home bien sûr, pour aller plus vite et retrouver mes configurations).

Mais là, pas de quartiers : Je formate la partition FAT32 ESP et la partition racine de Trisquel !

Mageia refonctionne correctement :-)

merci.

Note : C'est une habitude de faire en sorte qu'une dernière installation écrase les précédentes et marque ce qui à ses yeux devient son territoire comme le font les animaux.

Je trouve que c'est une mauvaise habitude et qu'il devrait être clairement réservé la possibilité de s'en passer.

Je pense même que les distributions ne devraient jamais s'occuper du démarrage au delà de leur partition racine et qu'il serait sage de laisser le reste à des spécialistes de la question et le réaliser via l'utilisation d'un media (clé usb etc. …) spécifique.

Ça donnerait peut-être l'impression de compliquer inutilement mais le démarrage de mes installations c'est le démarrage de mes installations et je ne vois pas pourquoi ce devrait être le dernier qui a pissé qui a raison.

QUESTION :

Est-il possible de sauter la phase "configuration du démarrage" pendant l'installation de Triskel et laisser ainsi une précédente installation GNU/Linux se charger du démarrage de Triskel si on le souhaite ?

Je n'avais pas eu ce problème avec Trisquel 7 :-) et je ne voudrais pas l'avoir à nouveau avec Triskel 9 .... :-(

merci

IMG_202011-Instal_Triskel_mga_1-nokmsboot-123.jpg IMG_202011-Instal_Triskel_mga_2-c_quoi-123456.jpg IMG_202011-Instal_Triskel_mga_3-config_123.jpg
lutes
Hors ligne
A rejoint: 09/04/2020

As-tu déjà eu l'occasion de procéder dans l'ordre inverse : installer Trisquel, puis Mageia à côté ?

Je n'ai jamais utilisé Mageia, mais il semble y avoir une spécificité du boot ("nokmsboot", qui a l'air de revenir souvent sur les forums Mageia) qui expliquerait que Trisquel/Triskel ne l'intègre pas correctement à GRUB2 (si j'ai bien suivi).

nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

As-tu déjà eu l'occasion de procéder dans l'ordre inverse : installer Trisquel, puis Mageia à côté ?

Oui, la question c'est, semble-t-il nokmsboot mais l'ajouter ne semble pas répondre à la question.

Peut-être, mais puisque actuellement Mageia est déjà installée sur cette machine, Triskel doit être installée après ! :-)

Je renouvelle donc ma question :

QUESTION :

Est-il possible de sauter la phase "configuration du démarrage" pendant l'installation de Triskel et laisser ainsi une précédente installation GNU/Linux se charger du démarrage si on le souhaite ?

Ce qui me semble être la marque de respect minimum due à la liberté d'autrui ...

merci.

Sasaki
Hors ligne
A rejoint: 08/11/2014

C'était une option avancée de l'installeur avant. Ça doit toujours être accessible en mode texte ou avec d'obscures commandes. Peut-être avec cette vielle méthode graphique pour Ubuntu 12.04

Exécutez l'installation normalement, après l' Select and install softwareétape, le programme d'installation s'exécutera Install the GRUB boot loader on a hard disk. Il vous dira quels autres systèmes d'exploitation, s'il en existe, et vous demandera s'il doit installer, à ce stade, choisissez Go Back, puis dans le menu d'installation qui apparaît ensuite, choisissez Continue without boot loader.
https://qastack.fr/ubuntu/132116/installing-ubuntu-12-04-without-installing-grub

Peut-être aussi choisir d'installer grub sur une clé usb branchée pour l'occasion et qu'on enlève après. Je sais pas si ça peut marcher. Probablement qu'il faudra la flagger avec "boot" dans gparted.

Magic Banana

I am a member!

Hors ligne
A rejoint: 07/24/2010

Même sans accès à un système GNU/Linux, on peut utiliser 'chroot' depuis un système live puis exécuter 'grub-install'.

Inclure des options avancées dans l’installateur n’a rien à voir avec la liberté. L’accès à des options avancées est une « feature ». La facilité d’installation est une autre « feature », en conflit avec la précédente.

Remarque que, jusqu’au début des années 2000, une des principales raisons invoquées pour expliquer la faible pénétration de GNU/Linux sur le marché des ordinateurs personnels/de bureau était la difficulté d’installation, principalement due à la nécessité de répondre à des questions de l’installateur que le commun des mortels ne comprend pas. Le succès immédiat d’Ubuntu, distribution sur laquelle Trisquel se base, est certainement en parti expliqué par le fait, qu’à l’époque, son installateur était significativement plus simple que celui de Debian. Une blague élitiste consistait à dire que le mot « Ubuntu » signifie en Nguni « Trop incompétent pour installer Debian ».

Sauter le 'grub-install' à l’étape 10.9 de l’installation de Parabola GNU/Linux permet de ne pas installer de chargeur de démarrage (et un 'update-grub sur l’autre distribution devrait trouver les noyaux sur le système Parabola) : https://wiki.parabola.nu/Beginners%27_Guide#Install_and_configure_a_bootloader

Mais, encore une fois, cela ne rend pas Parabola plus libre ou moins libre que Trisquel. En revanche, cela effraie certainement la grande majorité des utilisateurs d’ordinateurs. Vois les prérequis en compétences sur la version francophone de ce « guide du débutant » : https://wiki.parabola.nu/Beginners%27_Guide_(Fran%C3%A7ais)#Comp.C3.A9tences

Il s’y trouve en particulier cette phrase :
Si vous souhaitez utiliser une distribution système plus « clés en main », nous vous recommendons de regarder du côté de Trisquel.

lutes
Hors ligne
A rejoint: 09/04/2020

> « Ubuntu » signifie en Nguni « Trop incompétent pour installer Debian ».

:D

Ou "Linux pour les humains", si je me souviens bien. Difficile de ne vexer personne.

Trisquel doit en effet beaucoup à Ubuntu, cela ne me semble pas un anathème de le reconnaître.

Magic Banana

I am a member!

Hors ligne
A rejoint: 07/24/2010

« Linux pour les humains » était le slogan de la distribution Ubuntu, je crois. D’après https://fr.wikipedia.org/wiki/Ubuntu_(philosophie) la notion d’Ubuntu pourrait être traduite par « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

Remarque que, jusqu’au début des années 2000, une des principales raisons invoquées pour expliquer la faible pénétration de GNU/Linux sur le marché des ordinateurs personnels/de bureau était la difficulté d’installation, principalement due à la nécessité de répondre à des questions de l’installateur que le commun des mortels ne comprend pas. ...
Sauter le 'grub-install' ....... cela effraie certainement la grande majorité des utilisateurs d’ordinateurs. ......

Certes, les questions déroutantes ça déroute.

Mais en ce qui concerne 'grub-install' et ce genre de questions le contournement est simple :

- On peut ajouter un sous-menu "Réservé aux experts, vous pouvez cliquer directement sur "Continuer" et cacher ainsi les questions embarrassantes.

Présenter l'option sous la forme :

- Sauter le 'grub-install' : Si vous ne savez pas ce que cela signifie passez directement à la suite.

- etc.

Ce n'est pas si compliqué que cela de simplifier sans supprimer et si, cher Magic Banana, j'apprécie généralement beaucoup tes contributions je suis extrêmement déçu dans le cas présent.

Pour établir pleinement et durablement une communauté libre, nous avons besoin de faire plus qu'inciter les gens à utiliser quelques logiciels libres. Il nous faut répandre l'idée que l'évaluation des logiciels (entre autres choses) doit se faire sur des « valeurs citoyennes », en se basant sur le respect de la liberté des utilisateurs et le respect de la communauté, pas seulement sur la commodité. C'est alors seulement que les utilisateurs ne tomberont pas dans le piège des logiciels privateurs, appâtés par une fonctionnalité attractive et pratique.

https://www.gnu.org/philosophy/compromise.html

Mais les utilisateurs qui n'attachent pas d'importance à la liberté et choisissent un système fondé sur la seule commodité, pourraient être séduits par des systèmes privateurs « améliorés ».

https://www.gnu.org/philosophy/microsoft-verdict.fr.html

Au contraire, ils présentent généralement le logiciel non libre de leur distribution comme un aspect positif ; ils disent que leur but est d'offrir « la meilleure expérience utilisateur possible » ou quelque chose d'approchant, plutôt que la liberté. En d'autres termes, ils conduisent les gens à mettre la commodité au-dessus de la liberté ; leur travail va donc directement à l'encontre de notre campagne pour faire de la liberté l'objectif principal.

https://www.gnu.org/distros/distros.fr.html

Questionneur F : Alors justement, j'aurais voulu dire que c'était complètement libre, mais du coup, en quoi ça ne l'est pas ?

R.M.S. : Je veux le dire. Ubuntu est une des distributions GNU-et-Linux qui n'est pas libre. Et Ubuntu utilise son influence pour enseigner les valeurs superficielles. Comment est-ce qu'on enseigne des valeurs ? En les incorporant dans vos paroles et vos actions. Les actions et les paroles des développeurs d'Ubuntu enseignent les valeurs superficielles parce qu'ils incorporent, ils mettent des programmes privateurs dans Ubuntu. Et dans ce qu'ils disent, ils citent uniquement les valeurs superficielles. Par exemple, ils pourraient dire : « Tu mérites la liberté dans ton informatique mais chez nous, tu ne l'auras pas ». Ils pourraient le dire, mais évidemment, ils ne le disent pas. En lieu de ça, ils disent : « Nous essayons de te fournir la meilleure expérience possible d'utilisateur », c'est-à-dire ils ne valorisent pas la liberté mais plutôt la commodité, et rien de plus profond. Voici un des obstacles au mouvement logiciel libre.

https://www.gnu.org/philosophy/rms-pour-une-societe-numerique-libre.html

"Voici la fragilité qui ralentit le développement de notre communauté : la plupart des utilisateurs de GNU/Linux n'ont même jamais entendu parler des idées de liberté qui ont motivé le développement de GNU, ils jugent donc encore les choses selon des critères de commodité à court terme plutôt que de liberté. Cela les rend vulnérables à l'inertie sociale, qui les mène par le bout du nez jusqu'à ce qu'ils en deviennent partie intégrante."

Si vous privilégiez la commodité à court terme plutôt que la liberté, vous pourriez considérer que ces raisons sont suffisantes pour utiliser Windows.

https://www.gnu.org/philosophy/social-inertia.fr.html

Inclure des options avancées dans l’installateur n’a rien à voir avec la liberté.

Je ne suis pas d'accord avec toi ....

QUESTION :

Est-il possible de sauter la phase "configuration du démarrage" pendant l'installation de Triskel et laisser ainsi une précédente installation GNU/Linux ou autre moyen se charger de la configuration du démarrage si on le souhaite ?

merci.

https://www.gnu.org/cgi-bin/estseek.cgi?navi=0&phrase=commodit%C3%A9&attr=&attrval=&order=&perpage=10&clip=-1&qxpnd=0&gmasks=-1&prec=0&pagenum=1&similar=0

Magic Banana

I am a member!

Hors ligne
A rejoint: 07/24/2010

Je persiste à affirmer qu’inclure des options avancées dans l’installateur n’a rien à voir avec la liberté… et tout à voir avec la commodité, pour les utilisateurs qui en ont besoin. Les extraits que tu cites sont hors-sujet : l’installateur de Trisquel est libre, qu’il propose ou non les options avancées dont tu as besoin. Et rms utilise Trisquel. L’article pertinent de la philosophie GNU est https://www.gnu.org/philosophy/imperfection-isnt-oppression.html par rms. Il commence ainsi :

Quand il manque à un logiciel libre des possibilités techniques dont les utilisateurs ont besoin, c’est regrettable ; nous incitons les gens à ajouter ce qui manque. Certains voudraient aller plus loin et affirmer qu’un logiciel n’est pas même libre s’il lui manque une certaine fonctionnalité – qu’il refuse la liberté zéro (la liberté d’exécuter le logiciel comme vous voulez) aux utilisateurs ou aux utilisations qu’il ne gère pas. Cet argument est peu judicieux, car il revient à assimiler la capacité à la liberté, et l’imperfection à l’oppression.

Par ailleurs, comme Sasaki l’écrit, il semble que l’installateur de Trisquel en mode texte demande si le chargeur de démarrage GRUB doit être installé sur le secteur d’amorçage : https://trisquel.info/files/26_Trisquel_Netinstall.png

nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

Ok, nous ne sommes pas d'accord.

Je suis d'accord avec toi sur le fait qu’inclure des options avancées dans l’installateur n’a rien à voir avec la liberté.

De mon point de vue, le fait qu'une distribution inclue la configuration du démarrage constitue une option avancée qui est une commodité et dès lors que celle-ci détruit ce que j'ai installé au préalable par ailleurs sans m'offrir la possibilité de le préserver elle piétine ma liberté.

... l’installateur de Trisquel est libre, qu’il propose ou non les options avancées dont tu as besoin ...

Tout à fait d'accord, mais ce n'est pas la présence ou l'absence de fonctionnalité qui me fait dire que l'installeur (dont le code est libre) bafoue ma liberté, ni ce qu'il ne fait pas, c'est ce qu'il fait malgré moi.

Quand il manque à un logiciel libre des possibilités techniques dont les utilisateurs ont besoin, c’est regrettable ; nous incitons les gens à ajouter ce qui manque.

En l'occurrence ce n'est pas le manque qui me gêne mais le trop.

merci.

MALGORNdg
Hors ligne
A rejoint: 04/23/2017

On 10/11/2020 07:34, name at domain wrote:
> Ok, nous ne sommes pas d'accord.
>
> Je suis d'accord avec toi sur le fait qu’inclure des options avancées
> dans l’installateur n’a rien à voir avec la liberté.
>
> De mon point de vue, le fait qu'une distribution inclue la configuration
> du démarrage constitue une option avancée qui est une commodité et dès
> lors que celle-ci détruit ce que j'ai installé au préalable par ailleurs
> sans m'offrir la possibilité de le préserver elle piétine ma liberté.
>
> ... l’installateur de Trisquel est libre, qu’il propose ou non les
> options avancées dont tu as besoin ...
>
> Tout à fait d'accord, mais ce n'est pas la présence ou l'absence de
> fonctionnalité qui me fait dire que l'installeur (dont le code est
> libre) bafoue ma liberté, ni ce qu'il ne fait pas, c'est ce qu'il fait
> malgré moi.
>
> merci.
>
>
Bonjour,

peu d'utilisateurs construisent leur distribution, ni même configurent
précisément une application.....ils essaient de trouver un "ready-made"
dans le foisonnement que propose synaptic.
La liberté se heurte aux limites des compétences individuelles
tributaires des connaissances assimilées dans des parcours où l'EducNat
a sa part de responsabilités.
Qui peut se vanter d'avoir toujours su résoudre ses conflits entre
bibliothèques ?
Dans ce cas où l'on parle de conflit de "fonctionnalités",il faut
souhaiter un effort de pédagogie pour détailler les gains mais aussi les
limites à chaque étape.
Reste à trouver patience, persévérance et l'installateur le plus loquace
et cohérent possible...il n'y en a pas de complotiste ;-)

nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

Le fait que chaque distribution y aille de son installeur de démarrage est peut-être, voire probablement, lié au fait qu'aux débuts historiques il y avait très très peu de distributions et qu'en principe on n'en installait qu'une; mais avec la profusion des distributions il est devenu plus courant d'en installer deux voire plusieurs côte à côte.

De mon point de vue l'histoire à mené à deux erreurs de conception de GNU/Linux :

1) Considérer que le MBR et maintenant la partition /boot/efi/ font partie de la distribution alors que de mon point de vue seule la partition racine en fait partie stricto sensu alors que MBR et /boot/efi/ font partie de toutes les distributions installées.

2) Considérer que les fichiers cachés de configuration ne concernent que l'utilisateur et de ce fait les loger dans le répertoire utilisateur alors qu'en réalité ils concernent l'utilisateur et la distribution ce qui fait que si l'on n'en tient pas compte on s'expose à des problèmes de conflits de versions. Il conviendrait donc de tenir compte de cette double appartenance et pouvoir faire en sorte que les fichiers cachés de configuration de l'utilisateur et de la distribution ne soient pas logés dans le répertoire /home/utilisateur/ mais par exemple dans un répertoire /distribution/version/utilisateur/.

Et ce ne serait pas grand chose au niveau de l'installation du démarrage de permettre le choix grâce à quelque chose du genre :

«ATTENTION, Réservé aux experts : [Ne pas installer]», si vous ne savez pas ce que cela implique cliquez sur : [Installer].

Le démarrage ce n'est une petite fonctionnalité merdique. Tout le monde est obligatoirement concerné. Et quand ça ne fonctionne pas ça fout tout en l'air.

Alors, que Triskel se comporte comme Microsoft Windows, à vous de voir.

merci

Magic Banana

I am a member!

Hors ligne
A rejoint: 07/24/2010

Tu pouvais accéder à Mageia. Mais seulement en mode texte. La session graphique de Mageia semble donc nécessiter une configuration particulière de GRUB. Cela ne m'étonnerait pas que ce soit parce que son noyau utilise un pilote privateur pour la carte graphique : le Kernel Mode Setting (KMS) a tout à voir avec la pile graphique.

Nous t'avons déjà expliqué comment réinstaller GRUB depuis Mageia et dit que tu pouvais installer en mode texte pour pouvoir répondre à la question https://trisquel.info/files/26_Trisquel_Netinstall.png que tu souhaites tant (et ensuite exécuter 'update-grub' depuis Mageia pour détecter le noyau de Trisquel et ajouter l'entrée correspondante dans le menu GRUB). Manifestement, tu ne trouves pas cela assez commode. Mais tu cries plutôt à une atteinte à tes libertés de la part de l'installateur graphique de Trisquel qui, selon toi, se comporterait comme Windows, et devrait absolument inclure une option avancée additionnelle, qui, peut-être, ne simplifierait la vie que de ceux qui utilisent des pilotes graphiques privateurs sur une Mageia installée auparavant.

nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

La session graphique de Mageia semble donc nécessiter une configuration particulière de GRUB. Cela ne m'étonnerait pas que ce soit parce que son noyau utilise un pilote privateur pour la carte graphique : le Kernel Mode Setting (KMS) a tout à voir avec la pile graphique.

Voilà qui est intéressant !

Effectivement un pilote graphique propriétaire était installé bien que ce ne soit pas obligatoire, le CCM (Centre de Configuration de Mageia) demande si on le veut mais rien ne l'oblige et pour l'installer il faut activer les dépôts "non free", personne n'est parfait.

J'ai donc procédé à la désinstallation du pilote propriétaire et effectivement, après cette manip, l'option "nokms" a disparu de la configuration de GRUB (Voir fichier joint).

Reste à tester* l'installeur de Triskel dans ces conditions.

merci.

* Pour l'instant je vais dormir …

20201112_020043-Demarrage_mga7.png
nmrk.n
Hors ligne
A rejoint: 11/01/2013

Réinstallation de Triskel :

Après suppression du pilote graphique propriétaire et passage à "Nouveau" dans Mageia, Triskel fourni effectivement un grub fonctionnel apte à démarrer la Mageia.

Ce grub est en mode texte et propose par défaut le démarrage de Triskel, c'est de "bonne" guerre.

merci.