Glossaire terminologique du logiciel libre

... ManuelsGlossaire terminologique du logiciel libre


GNU-Leviatan.png


Ce manuel contient une liste de termes relatifs au logiciel libre.



Termes

  • Code source : Ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation.
  • Blob Binaire : Objet binaire implémenté et distribué sans son code source.
    • Le blob désigne un objet sous forme binaire implémenté dans un pilote et qu'on fournit sans divulguer le code source. Trisquel en tant que distribution full libre (fr) c'est à dire 100% libre, expurge ce type de binaires blob'bés de son système d'exploitation.
    • Voir : Blob binaire Def. Wikipédia (en)
  • Copyleft : Utilisation d'un copyright pour protéger une partie de logiciel et tout extension de celui-ci afin qu'il demeure libre. L'exemple principal de licence logiciel copyleft est la licence publique générale GNU (GNU GPL). Le copyleft est un cadre permettant de faire d'un programme un logiciel libre et d'exiger que les versions modifiées ou étendues deviennent elles aussi des logiciels libres.
  • Dépôt : Un dépôt est un serveur mis à disposition via Internet chargé de fournir l'ensemble des paquets logiciels installables sur un système (une distribution) GNU/Linux. Les dépôts regroupent l'ensemble des briques (noyau, bureau, applications) sélectionnés et assemblés par l’éditeur de la distribution.
    • Voir : Dépôt Def. Wikipédia (fr)
  • Dispositif Tyran : Matériel qui ne permet pas que les utilisateurs puissent installer un système d’exploitation différent ou un système modifié. Ces dispositifs disposent de mesures spécifiques pour bloquer l'exécution de quoi que ce soit d'autre que l'une des versions du système "approuvées". Cette pratique nous renvoie également à la Tivoisation. (Voir détails ci-dessous)
  • Distribution : Une configuration de logiciels comprenant un système d'exploitation. Les logiciels peuvent varier en fonction de l'objectif de la distribution. Par exemple, la configuration logicielle de Musix est conçue pour la production musicale.
  • DRM : (Digital Restrictions Management) Gestion Numérique des Restrictions. Dispositif de gestion des contenus numériques implémentée par des tiers "qui ne sont autre que des fonctionnalités malveillantes conçues pour restreindre l'usage que vous faites des données de votre ordinateur" dans le but de contrôler l'usage des contenus et médias numériques.
  • Free Software Foundation (FSF) : Est une organisation sans but lucratif qui a pour mission de promouvoir et de défendre les droits et libertés des utilisateurs de logiciels à l'échelle internationale.
  • Freeware : Logiciel propriétaire distribué gratuitement. Ce type de logiciel ne doit pas être confondu avec logiciel libre car il ne respecte pas les libertés des utilisateurs.
  • GNU Affero General Public License (GNU AGPL) : Licence publique générale GNU Affero. Licence GPL avec une condition supplémentaire; tous les utilisateurs réseau d'un logiciel AGPL doivent être en mesure d'obtenir le code source.
  • GNU General Public License (GNU GPL) : Licence publique générale GNU. Licence copyleft la plus utilisée qui garantis toutes les libertés du logiciel libre.
  • GNU Lesser General Public License (LGPL) : Licence publique générale amoindrie. La LGPL autorise à lier le programme sous cette licence à du code non LGPL, sans pour autant révoquer la licence. Cette Licence LGPL permet donc de s'affranchir du caractère héréditaire de la licence GPL. C'est donc plus précisément la clause de copyleft que n'a pas la LGPL.
    • Tout logiciel sous licence LGPL garantis le respect des quatre libertés
    • La licence LGPL est principalement utilisée pour les bibliothèques
  • GNU's not Unix! : GNU est un système d'exploitation de type Unix constitué de logiciels libres. Les paquets de logiciels GNU sont souvent combinés avec le noyau Linux formant la combinaison connue sous le nom de GNU/Linux.
  • Informatique déloyale : Ordinateurs n'autorisant pas les utilisateurs à apporter certaines modifications au système. Afin que cet objectif puisse être atteint, on conditionne le matériel en lui assignant une clé de chiffrement unique embarquée et inaccessible pour le reste du système. Afin de mieux comprendre le sujet, à savoir, Pouvez-vous faire confiance à votre ordinateur ? La lecture de l'Essai tiré du livre de Richard M. Stallman Free Software, Free Society Ref. FSF.org (en) permet d'appréhender les enjeux qui nous concernent tous.
  • Licence permissive : Une licence de logiciel libre qui n'offre pas de copyleft, plus laxiste elle autorise des dérivées permettent presque n'importe quel usage du code, y compris de distribuer des versions binaires privatrices avec ou sans changement du code source.
    • Principalement utilisé lors de la création de standards logiciels de manière en faciliter l'adoption. Autrement, une licence copyleft est à privilégier.
  • Linux : Un noyau de système d'exploitation de type Unix. Son nom vient de son créateur Linus Torvalds. Le noyau Linux est principalement libre. Cependant, il contient des logiciels non-libres qui le disqualifient comme noyau de systèmes d'exploitation entièrement libre.
    • Voir : Linux Def. Wikipédia (fr)
  • Linux-libre : Un projet maintenu par la Free Software Foundation Latin America qui vise à retirer toutes les parties non-libres du noyau Linux de base.
  • Logiciel libre : L'expression logiciel libre veut dire que le logiciel respecte la liberté de l'utilisateur et de la communauté. En gros, les utilisateurs ont la liberté d'exécuter, d'étudier de modifier et d'améliorer le logiciel, d'en faire des copies et de les distribuer. Avec ces libertés, les utilisateurs (à la fois individuellement et collectivement) contrôlent le programme et ce qu'il fait pour eux. Un programme est un logiciel libre si vous, en tant qu'utilisateur de ce programme, avez les quatre libertés essentielles :
    • la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages 'liberté 0);
    • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de le modifier pour qu'il effectue vos tâches informatiques comme vous le souhaitez (liberté 1); l'accès au code source est une condition nécessaire;
    • la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin (liberté 2);
    • la liberté de distribuer aux autres des copies de vos versions modifiées (liberté 3); en faisant cela, vous donnez à toute la communauté une possibilité de profiter de vos changements; l'accès au code source est une condition nécessaire.
    • Voir : Définition du logiciel libre (fr)
  • Logiciel non libre : Logiciel qui ne respecte pas la définition de logiciel libre. Par conséquent, il ne respecte pas la norme d'une ou plusieurs des quatre libertés énoncées dans la définition du logiciel libre.
  • Paquet, package, paquetage : Sur GNU/Linux les logiciels sont appelés des paquets, ce terme est employé pour définir une archive (packagé) conteneur du logiciel et son ensemble de fichiers, sources, exécutables, les fichiers de configuration, les scripts pour les installations, mise à jour et désinstallations, les contenus de man/info, les contenus graphiques, les fichiers d'aide ainsi que les licences d'utilisation. Les paquets embarquent généralement une empreinte (signature) numérique qui permet de vérifier que le paquet émane bien des bons dépôts, que leur signature correspond bien au système final, mais aussi, que l'archive ne présente aucune altération.
  • Rétro-ingénierie : Activité qui consiste à étudier un objet non libre pour en déterminer le fonctionnement interne ou la méthode de fabrication. Les informations obtenues peuvent ainsi être utilisées pour concevoir les logiciels libres.
    • The Nouveau est un projet qui consiste à remplacer les pilotes propriétaires par des pilotes libres pour les cartes graphiques nVidia.
    • Reverse Engineering est un projet hautement prioritaire de la FSF.
  • Root : Super-utilisateur sur les systèmes GNU_Linux. Aussi connu en tant qu'administrateur système. Root a accès à tous les fichiers et possède tous les droits.
  • Software as a Service (SaaS) : Logiciel en tant que service. Logiciel qui est hébergé par un vendeur ou un fournisseur de services et qui est disponible via Internet.
    • Étant donné l'absence totale de contrôle au niveau utilisateur, nous devons activement rejeter le SaaS. Car il est peu probable de savoir qui ce serveur sert-il réellement ? Combien même il repose sur du logiciel libre.
    • Voir : Cloud computing Def. Wikipédia (fr)
  • Tivoisation : C'est la création d’un système qui intègre du logiciel selon les termes d’une licence de logiciels sous copyleft (comme la GPL), mais utilise des restrictions par voie matérielle afin d'empêcher les utilisateurs d’exécuter des versions modifiées du logiciel sur ce même matériel.
  • Unix et Unix-like
    • Unix est un système d'exploitation impulsé en 1969 par Ken Thompson et Dennis Ritchie (wikipédia en Fr), concevant un système d'exploitation particulièrement abouti, multitâche et multi-utilisateur.
      Socle de plusieurs versions ayant fourché (fork) donnant ainsi naissance à la famille des systèmes d'exploitation Unices dérivés d'Unix, pe, AIX d'IBM, HP-UX, UnixWare ou encore Solaris de Sun Microsystems entre autres.
    • Unix-Like (de Type Unix), sont des systèmes qui se basent sur la norme POSIX, mais pas nécessairement conformes (certifiés) par la Single UNIX specification et pour cause, les spec. POSIX ont un coût très abrasif !? Parmi ces systèmes, les plus connus sont GNU/Linux, les systèmes BSD (NetBSD, FreeBSD, OpenBSD), Minix ou encore Mac OS X entre autres.



Bon à savoir - Liens utiles

Mots connotés ou prêtant à confusion fsf.org (fr)
Catégories de logiciels Libres et Non libres fsf.org (fr)







Fichier attachéTaille
GNU-Leviatan.png24.47 Ko

Révisions

02/23/2013 - 16:34
slughnaz
06/22/2016 - 21:12
HKR
10/22/2018 - 20:31
Mimmo_D.DN