nom utilisateur

1 reply [Last post]
stephanek
Offline
Joined: 04/25/2012

Bonjour,

J'ai effectué une mise à jour à Trisquel 5.5. Je n'arrive plus à retrouver mon mot de passe. Que puis je faire?
Merci.

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

Trisquel te complique la tâche car le démarrage dans un terminal root (ce que les autres distributions appellent le "recovery mode") est, par défaut absent du menu GRUB et éditer ce menu nécessite un mot de passe... ou un système Live.

Tu peux démarrer :
1) un système GNU/Linux Live (par exemple celui utilisé pour l'installation de Trisquel),
2) monter la partition contenant /etc,
3) lire /etc/grub.d/01_PASSWORD (avec 'sudo cat /etc/grub.d/01_PASSWORD' dans un terminal puis le mot de passe de l'utilisateur du Live CD c'est à dire rien dans la plupart des cas).
Tu connaîtras ainsi le super-utilisateur de GRUB (ce doit être "grub") et son mot de passe (généré aléatoirement à l'installation).

Ensuite :
4) redémarrer,
5) maintenir Shift enfoncé pour faire apparaître le menu GRUB,
6) demander l'édition de la ligne de démarrage en appuyant sur la touche E,
7) entrer le mot de passe que l'on te demande (eu que tu as découvert depuis le système Live),
8) ajouter à la fin de la ligne de boot (démarrant le noyau Linux) l'option "single".

En la démarrant avec la touche B si mes souvenirs sont bons) tu arrives dans un terminal root où il suffit d'exécuter (je suppose là que nom d'utilisateur est "stephanek") :
$ passwd stephanek
On te demandera alors un nouveau mot de passe (à ne pas oublier !). Un 'reboot' et tu peux te connecter avec ce nouveau mot de passe.

C'est une méthode parmi d'autres (tu dois aussi pouvoir effectuer le changement de mot de passe depuis un 'chroot' effectué du système Live)... et, en conclusion, cette pseudo-sécurité (puisque l'on voit bien qu'elle ne sert à rien) embête plus l'utilisateur légitime de Trisquel que les attaquants avec un accès physique à la machine. La seule véritable sécurité dans cette configuration serait le chiffrement (et là il ne faut *vraiment* pas oublier le mot de passe pour déchiffrer !).