On les trouve où les programmes si pas dans le menu Trisquel ?!

32 replies [Last post]
Philomuse
Offline
Joined: 02/01/2014

B'soir encore...

Alors j'ai testé 2 choses :

sudo apt-get install gnome-system-tools
Pour Gnome, c'est pour découvrir ce qu'est une interface graphique par rapport aux terminaux, pas important pour le moment.

et sudo apt-get install wordpress

Il a installé mais je ne trouve pas les programmes, ils sont où ? LibreOffice, par ex. est bien dans Trisquel / bureautique, mais Wordpress ou Gnome non !

Alors, désolée...j'ai encore déliré avec les mots de passe :( Wordpress était tout bien installé et fonctionnait jusqu'à ce que... Bref, après 2 semaines à galérer je me dis, je vire tout et je recommence.

Un copain informaticien avait téléchargé WP donc pas installé via Synaptic.
Je l'ai donc viré, redémarré et installé WP via Synaptic, puis ne trouvant pas WP j'ai entré la commande dans le terminal et il a installé, bon...

Tout ce qu'il faut pour le faire fonctionner en local est resté installé :

Le paquet apache2 installe le serveur Apache 2.
Le paquet php5 installe le langage PHP 5
Le paquet libapache2-mod-php5 (module d'intégration dans Apache) est installé automatiquement 3).
Le paquet mysql-server installe le serveur MySQL.
Le paquet php5-mysql installe le module d'interface avec PHP. 4).

Quand je tape/tapais localhost ça me dit "it works" bon, j'ai l'impression que l'ancienne version avec mes essais de changements foireux n'est pas tout à fait désinstallée...

Je n'ai accès ni à l'admin de WP ni à phpmyadmin (comme j'ai voulu tout remettre à O j'ai tout viré les mots de passe (laissé en blanc !) et j'ai un message d'erreur dans phpmyadmin le même qu'avant que je désinstalle tout : la configuration interdit une connexion sans mot de passe (voir AllowNoPassword) et si je tape l'ancien MDP = erreur #1045 Connexion au serveur MySQL non permise, côté WP erreur = erreur à la connexion de la base de donnée (car MDP pas bon ou rentré dans le nouveau WP !)

Alors la question est : dois-je tout désinstaller (WP et le serveur virtuel apache etc.) et re installer ensuite ? Ou juste "trouver" où se cache WP et le configurer pour que ça marche ?!! Comment désinstalle-t-on durablement un programme (pour que toutes les caractéristiques antérieures s'en aillent ?). Via synaptic ou ligne de commande inverse dans le terminal ? Merci, suis confuse d'avoir fait cette bêtise...

Bonne nuit !

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

GNOME n'est pas un programme. C'est un environnement de bureau complet (que tu choisis à l'écran de connexion).

WordPress est un CMS. Pas un logiciel qui fonctionne "tout seul". Une fois installé et configuré, tu devrais pouvoir le trouver à http://localhost

Voilà, apparemment (je n'ai jamais installé WordPress), les étapes à suivre (sauf que, bien sûr, tu utilises les dépôts Trisquel et non Ubuntu) pour l'installation : http://doc.ubuntu-fr.org/wordpress#par_les_depots_ubuntu

Tu as l'air d'avoir des soucis de mot de passe au niveau de la base de données MySQL.

nmrk.n
Offline
Joined: 11/01/2013

Le 17/05/2014 02:44, name at domain a écrit :
> GNOME n'est pas un programme. C'est un environnement de bureau complet
> (que tu choisis à l'écran de connexion).
>
> WordPress est un CMS. Pas un logiciel qui fonctionne "tout seul". Une
> fois installé et configuré, tu devrais pouvoir le trouver à
> http://localhost
>
> Voilà, apparemment (je n'ai jamais installé WordPress), les étapes à
> suivre (sauf que, bien sûr, tu utilises les dépôts Trisquel et non
> Ubuntu) pour l'installation :
> http://doc.ubuntu-fr.org/wordpress#par_les_depots_ubuntu
>
> Tu as l'air d'avoir des soucis de mot de passe au niveau de la base de
> données MySQL.
>
Je ne comprends pas ce que tu veux dire :

"WordPress est un CMS. Pas un logiciel qui fonctionne "tout seul". Une
fois installé et configuré, tu devrais pouvoir le trouver à
http://localhost"

Y'a pas grand chose et c'est en anglais :

It works!

This is the default web page for this server.

The web server software is running but no content has been added, yet.

On voit rien ?

--
nmrk.n
[FSF Associate Member]

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

Ce que je veux dire c'est que WordPress est un CMS qui tourne au dessus d'un serveur Web et avec l'aide d'un système de gestion de base de données. Pas une application standalone comme on en trouve dans le menu Trisquel.

Peut-être que la page est plutôt http://localhost/wordpress

Encore une fois : je n'ai jamais installé WordPress...

nmrk.n
Offline
Joined: 11/01/2013

Ah ! Tu veux dire que c'est une extension qui tourne au dessus d'un serveur Web et avec l'aide d'un système de gestion de base de données. Pas une application autonome comme on en trouve dans le menu Trisquel.

[HS]
Si nos politiques faisaient autre chose que de rouler des mécaniques parce qu'ils ont fait un stage de trois semaines aux États-Unis qui leur permet parfois d'épater celui qui est resté en France avec 3 mots d'anglais qu'ils utilisent dans une phrase qu'ils ne comprennent même pas, tout le monde se rendrait compte qu'il ne suffit pas d'incantations en anglais pour régler les problèmes. Il faut comprendre de quoi l'on parle et maîtriser son sujet, ce qui est tout autre chose.

Malheureusement c'est contagieux, je ne sais pas si vous avez remarqué :

Un bon ukrainien pro européen interrogé par un journaliste s'exprime en anglais ! Et oui et oui, maintes fois constaté. Est-ce que ça va vraiment régler ses problèmes ? Est-ce que c'est vraiment un ukrainien d'ailleurs ? L'Angleterre est-elle vraiment dans l'Europe ? À vrai dire on ne sait pas trop. ...

Un mauvais ukrainien pro russe interrogé par un journaliste s'exprime dans sa langue habituelle, il n'a pas besoin de la langue de l'oligarchie internationale pour répondre à un journaliste. Au moins, on peut se dire qu'il est Ukrainien.

C'est pas un tunnel sous la Manche qu'il fallait mais un mur au milieu. Quand on pense que l'Angleterre a son mot à dire sur le fonctionnement de la BCE alors alors qu'elle n'a même pas adhéré à l'Euro !
[/HS]

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

Le "standalone" aurait du être "autonome", oui. Maintenant un "CMS" n'est pas une "extension". C'est un "système de gestion de contenu" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_gestion_de_contenu

L'anglais est essentiel si tu travailles à un niveau international. C'est comme cela. L’Espéranto serait certainement mieux (plus simple à apprendre et n'avantageant personne) mais, pour le moment (et probablement pour les siècles à venir), c'est l'anglais qui est dominant (et à quoi bon parler une langue que presque personne d'autre ne parle ?).

D'ailleurs, dans une rédaction française traitant de sujets internationaux, tout le monde parle anglais, certains parlent russe, personne (ou presque personne) ne parle ukrainien. Voilà pourquoi ils ont du trouver un ukrainien qui parlait anglais. C'était probablement cela ou ne pas donner la voix aux ukrainiens. Est-ce que Mohandas Karamchand Gandhi aurait eu autant de succès dans sa lutte si il n'avait pas parlé et écrit la langue du colon ?

Sinon les murs n'ont jamais rien réglé. Bien au contraire.

nmrk.n
Offline
Joined: 11/01/2013

Je n'y connais rien mais si je retrouve le lien vers la page dans laquelle un CMS est décrit comme une sorte d'extension je le posterai. Ça ne se voulait pas exact mais au moins être un effort pour donner une idée. Ceci dit d'après l'article que tu indiques tu as raison, ce qui ne veut pas dire que tu t'étais fait mieux comprendre par la grande majorité.

"WordPress est un CMS. Pas un logiciel qui fonctionne "tout seul".
"Ce que je veux dire c'est que WordPress est un CMS qui tourne au dessus d'un serveur Web et avec l'aide d'un système de gestion de base de données."

Adblock est une extension, Pas un logiciel qui fonctionne "tout seul".
"Ce que je veux dire c'est que Adblock est une extension qui tourne au dessus d'un navigateur etc.

[HS]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thoreau

"L'anglais est essentiel si tu travailles à un niveau international. C'est comme cela."

Ça c'est la rengaine qui nous a fait en arriver là ou nous en sommes et rendre les choses mille fois plus difficiles maintenant que si l'on avait été vigilants dès le début c'est à dire dès après la seconde guerre mondiale. Au lieu de cela on s'est rendu complices. Les dirigeants, les cadres, Les vedettes de la chanson etc. sont allé aux États-Unis et comme ils n'avaient pas d'idées se sont contentés de copier et souvent de ne même pas traduire et même pas comprendre ce qu'ils disaient. Il se sont rendus compte que ça en foutait plein la vue sans se fatiguer à ceux qui n'avaient jamais quitté l'hexagone : la poule aux œufs d'or.

Alors maintenant toute l'Europe parle anglais, mais aucun fabricant européen de microprocesseur pour PC ! Google, AMAZON, Facebook etc : pas d'équivalent en Europe etc. etc. et bientôt le traité de libre échange sans résistance au sens strict, puisque ce sera une diode à l'avantage des États-Unis.

"à quoi bon parler une langue que presque personne d'autre ne parle"

C'est le cas de l'anglais qui n'est que la langue d'une oligarchie numériquement très minoritaire même si économiquement dominante et qui est très loin d'être la langue la plus parlée au monde, arrêtez avec ça, ça suffit, on en a marre de cette rengaine éculée et erronée pour ne pas dire mensongère. Regardez les chiffres, comparez les nombres de locuteurs.

Si l'anglais est dominant ce n'est que de la façon dont je le précise, ce qui est regrettable et devrait conduire à tout faire pour sortir de cette situation désastreuse.

L'anglais est la langue dominante de quoi, de qui ?
De ceux qui produisent plus, de ceux qui consomment plus, de ceux qui polluent plus etc. Il vaudrait mieux qu'il soit moins parlé.

"L'anglais est essentiel si tu travailles à un niveau international. C'est comme cela."
On s'entretue en Ukraine, c'est comme cela.
C'est comme cela", tu trouves que c'est un argument ?

"D'ailleurs, dans une rédaction française traitant de sujets internationaux, tout le monde parle anglais, certains parlent russe, personne (ou presque personne) ne parle ukrainien. Voilà pourquoi ils ont du trouver un ukrainien qui parlait anglais. C'était probablement cela ou ne pas donner la voix aux ukrainiens."
Alors les journalistes qui travaillent du côté pro-européen sont vraiment pas débrouillards.

"Voilà pourquoi ils ont du trouver un ukrainien qui parlait anglais. C'était probablement cela ou ne pas donner la voix aux ukrainiens."
Parce que les journalistes qui travaillent du côté pro-russe ils arrivent à traduire ou faire traduire, pourquoi ?

Pourquoi que d'un côté on serait obligé de renoncer à sa langue maternelle et l'autre non ?

Il faut dire qu'il est arrivé il y a quelque années que dans des instances européenne un français commence à s'exprimer en anglais alors que la langue officielle des circonstances était le français ! Il a fallu que le lieu se vide de son auditoire pour qu'il recommence en français. C'est dire où nous en sommes arrivés !

"Est-ce que Mohandas Karamchand Gandhi aurait eu autant de succès dans sa lutte si il n'avait pas parlé et écrit la langue du colon ?"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thoreau

En principe il est inutile de chercher la solution d'un problème qui n'en a pas.
La première question avant de se casser la tête est donc de répondre à la question : "Existe-t-il une ou des solution(s) ?".

As-tu démontré qu'il existe une (des) solution(s) au problème que tu poses, en l'occurrence qu'il existe une (des) réponse(s) à la question que tu poses ?

Si elles existent on cherchera les réponses, après on s'appliquera à démontrer qu'elles ne se contredisent pas etc.

"Sinon les murs n'ont jamais rien réglé. Bien au contraire."

Fais moi grâce de ce lieu commun de comptoir.

J'habite dans une maison qui a des murs, ça règle bien des choses, crois moi.

Et pour beaucoup ça a réglé beaucoup de choses depuis les siècles des siècles.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thoreau

[/HS]

Philomuse
Offline
Joined: 02/01/2014

HS suite :) Merci pour Thoreau. J'ai lu et j'apprécie M.K. Gandhi... Côté murs il existe pour nos home sweet cette alternative là (Architecte Nader Khalili, notamment) :

https://www.youtube.com/watch?v=77p88QBAab0

Sinon, merci pour aide WP alors que vous ne connaissez pas ce CMS. Je n'ai rien de plus que "erreur base de donnée" lorsque je tape localhost/wordpress.

Je vais tout re désinstaller mais je ne suis pas très sûre de la procédure à suivre :
je vais tester, on verra bien...

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010
  1. Une langue ça sert à communiquer. Plus la langue a de locuteurs et plus il est utile de la parler (l'utilité de la langue croît suivant le carré de son nombre de locuteurs). Vas-tu me soutenir le contraire ?
  2. Par ailleurs, je regrette, mais les critères économiques importent. Par exemple, il est bien plus utile de parler allemand en France (qui a de forts liens avec l'Allemagne) que bengali (même si il y a beaucoup plus de locuteurs du bengali). Vas-tu me soutenir le contraire ?
  3. Pour qu'il y ait beaucoup de locuteurs internationaux qui se débrouillent dans une langue, elle se doit d'être simple (grammaticalement, phonétiquement, etc.). Vas-tu me soutenir le contraire ?
  4. Pour qu'il y ait beaucoup de locuteurs internationaux, il y a besoin d'un standard. Pas tout le monde a le temps, l'envie et la capacité d'apprendre dix langues étrangères (j'ai moi-même oublié l'italien, que je parlais raisonnablement bien, en apprenant le portugais). Ce n'est pas une question de "renoncer à sa langue maternelle", c'est une question de communiquer à l'international (que l'on soit bien clair : je ne te parle pas d'art). Vas-tu me soutenir le contraire ?

Le mandarin est la langue la plus parlée, la Chine a un pouvoir économique énorme, mais cette langue est très difficile à apprendre. L'espéranto fut créée pour être extrêmement facile à apprendre mais presque personne ne le parle (et vu que cette langue a plus de 125 ans, je doute que ça ne change dans les siècles à venir). L'espagnol est plus facile à apprendre que le mandarin (mais moins que l'anglais pour la majorité de la planète) et est très parlée mais il se trouve que les économies des pays hispanophones ne sont pas tellement fortes.

De mon point de vue, l'anglais est aujourd'hui le meilleur candidat. C'est la troisième langue la plus parlée sur la planète (après le mandarin et quasiment au niveau de l'espagnol), elle est extrêmement simple (peut-être la plus simple mise à part les langues construites) et les anglo-saxons ont des économies fortes et ouvertes sur le monde (plus encore que la Chine).

Je sais bien que ce dernier point est aussi une conséquence du fait que l'anglais est la langue internationale.

Encore une fois : on peut le regretter mais c'est comme cela. Maintenant, si tu veux continuer de critiquer cela, il te faudrait une proposition alternative. Et une proposition qui fonctionne c'est à dire qui facilite réellement les communications internationales.

Par ailleurs, je ne vois pas en quoi un lien vers la page Wikipédia d'un philosophe de langue anglaise est une réponse quant au succès de Gandhi si il n'avait parlé et écrit qu'en hindi (que la majorité de ses concitoyens ne parlaient pas et que le colon ne parlait pas non plus). Même chose pour notre ukrainien qui ne serait tout simplement pas passé à la télévision française si il avait refusé de s'exprimer en anglais.

Former des traducteurs à la pelle n'est pas une réponse. Cela coûte une fortune et ne passe pas à l'échelle. Par exemple la recherche internationale (il se trouve que je suis chercheur) avancerait bien plus lentement. Il est tout bonnement impossible de traduire dans toutes les langues du monde chaque article scientifique qui est publié (même 1/1000 paraît impossible).

Quant aux murs, qu'ils soient à Berlin ou en Palestine, ils servent à couper la communication ce qui n'est vraiment pas la voie pour régler un problème. C'est peut-être un lieu commun mais ça n'en reste pas moins vrai. Je ne te parle pas des murs de ta maison qui servent avant tout à te tenir à l'abri du vent.

nmrk.n
Offline
Joined: 11/01/2013

Suite emmêlage de crayons :

https://trisquel.info/fr/forum/post-mao-musique-alternatives-simples-%C3%A0-win-mixcraft-6-et-pianissimo#comment-53014

"... Par ailleurs, je ne vois pas en quoi un lien vers la page Wikipédia d'un philosophe de langue anglaise est une réponse quant au succès de Gandhi ..."

"Thoreau propose une philosophie de résistance non violente qui influence des figures politiques, spirituelles ou littéraires telles que Léon Tolstoï, Mohandas Karamchand Gandhi et Martin Luther King."

"La Désobéissance civile
Article détaillé : La Désobéissance civile.

C’est seulement en 1849, dans Résistance au gouvernement civil, intitulé ultérieurement, de façon posthume, La Désobéissance civile (Civil Desobedience), que Thoreau met par écrit ses positions politiques et idéologiques. Prenant comme point de départ son incarcération de courte durée pour avoir refusé de payer l'impôt, il y prône la résistance passive en tant que moyen de protestation. Cet engagement passif se situe d’abord sur le plan individuel selon lui : « La seule obligation qui m'incombe est de faire en tout temps ce que j'estime juste » explique-t-il. Il y proclame son refus de soutenir le gouvernement américain, qui tolère l’esclavagisme et mène une guerre de conquête au Mexique, contre tous les droits individuels et contre toute morale. L’essai eut une grande influence sur deux personnalités de la non-violence : le Mahatma Gandhi et Martin Luther King69,70, et, de façon générale sur tous les courants de résistance, y compris au Danemark, durant la Seconde Guerre Mondiale, alors sous la domination nazie71."

"... Même chose pour notre ukrainien qui ne serait tout simplement pas passé à la télévision française si il avait refusé de s'exprimer en anglais. ..."

Là tu t'avances beaucoup. Tu n'en sais rien et moi je penses le contraire :

il pouvait très bien être doublé en français à Paris en post-production.

"... Je ne te parle pas des murs de ta maison qui servent avant tout à te tenir à l'abri du vent. ..."

J'avais deviné ...

Il n'en demeure pas moins que je me demande pourquoi Dieu* nous a dotés d'une peau mais je n'envisage pas le moins du monde de m'en séparer ni toi de la tienne je suppose.

* Ou tout ce que tu voudras (je parce que quand ça va sans dire ça va quand même mieux en le disant).

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

Je ne vois pas le rapport entre la désobéissance civile et la nécessité l'anglais comme standard de communication internationale.

Je ne vois pas le rapport entre la peau (qui permet la communication tactile) et les murs séparant des pays. Par ailleurs c'est toi qui a commencé à parler des murs de ta maison.

nmrk.n
Offline
Joined: 11/01/2013

"Est-ce que Mohandas Karamchand Gandhi aurait eu autant de succès dans sa lutte si il n'avait pas parlé et écrit la langue du colon ?"

... Thoreau propose une philosophie de résistance non violente qui influence des figures politiques, spirituelles ou littéraires telles que Léon Tolstoï, Mohandas Karamchand Gandhi et Martin Luther King.

La Désobéissance civile
... il y prône la résistance passive en tant que moyen de protestation. ... Il y proclame son refus de soutenir le gouvernement américain, qui tolère l’esclavagisme et mène une guerre de conquête au Mexique, contre tous les droits individuels et contre toute morale. ...

L’essai eut une grande influence sur deux personnalités de la non-violence : le Mahatma Gandhi et Martin Luther King et, de façon générale sur tous les courants de résistance, y compris au Danemark, durant la Seconde Guerre Mondiale, ...

Est-ce que Mohandas Karamchand Gandhi aurait eu autant de succès dans sa lutte si il n'avait pas été d'une certaine façon frère spirituel de Thoreau ?

Je ne crois pas le moins du monde que sa connaissance de l'anglais ait été l'élément déterminant. Qu'il en ait bénéficié soit, mais le pays étant occupé les bilingues ne devaient pas être si rares et trouver un traducteur et/ou un interprète pas si difficile.

Je crois que que le succès de Gandhi a avant tout été dû à ses convictions, à sa clairvoyance et à sa détermination.

Tu dis grâce à la langue anglaise. Je dis grâce à sa philosophie de la vie.

1% pour la langue anglaise. 99% pour sa philosophie de la vie.

Les cellules ont une membrane, nous avons une peau, les maisons ont des murs, les pays ont des frontières etc. Toutes ces limites existent sous différentes formes ayant diverses caractéristiques et pour différentes raisons. Elles empêchent certaines choses de passer tout en en laissant passer d'autres etc.

Supprimes les et le monde s'écroule, tu rêves. Pas de murs c'est le bien, les murs c'est le mal. C'est quoi cette vue manichéenne du monde ?

Qu'est-ce que tu proposes comme solution viable pour Melilla et tous les autres ?

De Gaulle se méfiait des anglais, je me méfie des anglais, on ne peut pas aimer tout le monde et je me serais très bien passé du tunnel. Pour traverser la Manche il y aurait toujours eu les voiliers ce qui aurait été parfait.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Europe_D%C3%A9mocratie_Esp%C3%A9ranto

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

Bien sûr que les idées de Gandhi (en partie héritée de Thoreau) sont le point déterminant. Néanmoins, les idées sont faites pour être communiquées (dans son cas : en particuliers aux anglais !) et si l'on veut que le monde entier se parle, il faut un standard.

Nous n'allons pas discuter les murs un par un (j'en serais bien incapable et chaque conflit a ses particularités) mais, même à Melilla, le conflit ne se résout certainement pas de la sorte. As-tu entendu les marocains dire que le mur les a convaincu que le territoire ne leur revient pas ?! Crois-tu vraiment que c'est ce qu'il va se passer ?!

Maintenant, si tu faisais référence au blocage de l'immigration clandestine ou du passage de drogue, alors, cela n'a vraiment plus grand chose à voir avec ton hypothétique mur entre la France et le Royaume-Uni. L'immigration en France ne vient pas tellement du Royaume-Unis et l'inverse est aussi vrai. Je ne crois pas non plus qu'il y ait tellement de drogue qui passe entre la France et le Royaume-Uni (quelque soit le sens).

Et après la recherche qui va trop vite, voilà que tu trouves que les transports internationaux vont trop vite. Parce que tu te "méfies" de l'anglais que tu "n'aimes pas". Ne pas aimer des personnes (physiques ou morales comme un gouvernement) en particulier, soit. Mais les anglais en général, c'est du racisme pur et simple.

Épona Lug Catubodua
Offline
Joined: 05/07/2014

L'anglais est certes la langue de l'envahisseur à l'esprit impérial et bien que c'est la langue non maternel que je maîtrise le mieux, je la combat autant que je peux dans le langage que j’emploie (particulièrement par écrit, car, victime de mon entourage, j'emploie beaucoup d'anglicisme oralement par réflexe conditionné (ce que je ne peux que regretter) et oralement, se corriger, c'est revenir en arrière l'écrit ayant déjà l'avantage qu'il peut être relu avant d'être rendu publique et en plus celui de sa lenteur qui fait que, en écrivant, on réfléchi plus à ce que l'on dit que si l'on parle et ce même si on a eu des cours de dactylographie, ce qui est d'ailleurs mon cas, ou que, par habitude, on écrit vite (que ce soit en dactylographiant ou de façon manuscrite). Mais, en tant que Wallon, pour moi, la première langue de l'envahisseur, c'est ma langue maternel, si les wallons s'était battu contre le français comme l'on fait les flamants, notre langue ne serait pas moribonde. J'ai des notions de wallon, mais je le parle très mal, et ce n'est pas la seul langue que le français tue à petit feux (plus ou moins vite selon les régions, les bretons sont plus résistants et les flamants de France sont moins résistant encore que les wallons probablement parce que leur langue ne meurt pas vraiment grâce aux voisins Belges de leur ethnies, quoi qu'il y ait eu une réforme de l'orthographe imposée de la Hollande, enfin, soit, je m'égare en détails).
Je ne sais pas d'où vous venez nmrk.n, mais savez-vous ce que c'est d'avoir pour langue que l'on devrait combattre sa langue maternel et pour langue que l'on devrait retrouver, la langue (arrière-)grand-maternel et d'avoir du mal à s'exprimer dans ce qui devrait être sa langue, d'avoir pour aïeux des gens qui ne se sont pas (assez voire pas du tout) battu pour leur propre langue?
Si le combat contre l'anglais est important, il est ridiculement aisé (sans pour autant être simple, loin de là) comparé au combat contre le français.
D'ailleurs, vous parlez des Ukraïniens de l'est, sachez qu'eux aussi parlent la langue de l'envahisseur (Russe en l'occurrence), quoi que leur origine est potentiellement Russe étant donné les déplacements de population durant l'air bolchevique. Je connais un peu mieux le cas de la Biélorussie, le biélorusse est une langue recréé (un peu comme on devrait le faire à partir des dictionnaires et de l'orthographe Feller avec en wallon si l'on voulait faire revivre cette langue étant donné le peu de personnes qui parlent encore un wallon et la diversité des dialectes wallon, on risquerait hélas d'avoir un wallon unifier), le russe ayant été imposé durant l'air bolchevique en Biélorussie, une fois l'indépendance acquise, il y avait une forte volonté de retrouver leurs racines, mais ils se sont heurté à la réalité que le biélorusse était une langue plutôt moribonde et ont ainsi, comme je l'ai dit, recréé cette langue, ce qui fait que celle-ci est en partie artificielle.
L’espéranto est une langue artificiel et donc morte-née, seul une poignée d'élitistes et d'idéalistes perdent leur temps à l'apprendre, je comprends encore plus les gens qui perdent leur temps à apprendre le Klingon, au moins eux, font montre d'une adoration (que je pense ridicule) pour une série (que je qualifierait volontiers de "bête"), c'est donc principalement l'affect qui s'exprime et c'est en ça que c'est plus compréhensible et même plus respectable. Par ailleurs, dire que l’espéranto n'avantage personne est faux, elle avantage tout du moins les langues indo-européennes.
Si les ukraïniens s'expriment en anglais devant les caméras international, c'est avant tout parce que l'anglais fait des ravages dans le monde entier, y compris en Russie, il y a encore 30 ou 40 ans, le français et l'allemand était plus parlé en Russie que l'anglais, en Croatie, l'allemand était la deuxième langue par défaut, aujourd'hui, seul "les vieux" le parlent. Cette uni-polarisation de l'anglais (qui va probablement être suivie de celle de l'espagnole) n'est bonne en rien, les liens inter-nationaux s'effacent au profit d'un mode de pensé de plus en plus unique (car chaque langue est lié à un mode de pense, l'anglais, tout comme le néerlandais est très orienté commerce, d'où probablement son succès, la prédominance de l'espagnole devrait amener une autre façon de penser, mais le problème de l'uni-polarisation reste entier).
Par ailleurs, la chaîne de télévision international russe ("Russia Today") s'exprime, comme son nom l'indique, en anglais, il ne faudrait donc pas croire que la Russie résiste contre l'hégémonie anglophone, ils résistent contre l'hégémonie "euro-anglo-américaine", mais au niveau de la langue, ils ne résistent en rien, pourquoi lutterait-il contre une langue impérial alors que la leur à été imposée à des tas de population dont la langue à disparue à cause de leur propre hégémonie linguistique?
L'anglophilie qui a suivit la deuxième guerre mondiale n'est pas un phénomène spontané, il était une volonté politique qui s'est institutionnalisé de par le plan Marshall, en gros, l'échange était "nous reconstruisons l'Europe (que nous avons en partie bombardé, mais c'était pour la bonne cause) et en échange, vous accepté notre industrie du spectacle (qui alors était principalement l'industrie du disque), la réponse de la France était vaguement subtile, il s'agissait de garder les mélodies des chansons à succès outre-manche tout en utilisant des paroles en français (qui avait ou non un rapport avec la chanson original), c'était bien sûr voué à l'échec car les gens vont forcément s’interroger sur l'original et bien que la politique de droit d'auteur aurait pu suffire à l'appétit américain, des artistes d'outre-manche ont vu leur succès grandir, ce qui fait que, en plus des artistes qui ont été aux États Unis d'Amérique et qui sont revenu avec des anglicismes, les gens ont eux-même tiré des anglicismes de la musique anglophone qu'ils écoutaient. Si l'on veut être conséquent dans le refus des anglicisme, il faut refuser également l'influence culturel qui va avec et donc rejeter le rock, la pop, le blues et même le jazz et tout leurs avatars (techno, rap, metal, et caetera), ne reste plus que musique folklorique et musique classique.
Avoir des équivalant de moteurs de recherches, réseaux sociaux et autres connu en Europe n'est pas vraiment important, il serait bien plus important d'en avoir des équivalents libre et surtout éthique. Le traité de libre échange n'a d'ailleurs rien à voir avec ce genre de médias.
L'anglais n'est, dans un premier temps, pas une langue oligarchique, c'est la langue parlé par les anglais et certaines de leurs anciennes colonies dont les plus importantes se trouve en Amérique du nord. L'anglais qui est baragouiné à l'international est très pauvre, d'un niveau au mieux "intermédiaire", c'est cette langue qui est promue par l'oligarchie (et le niveau d'anglais des oligarches est aussi variable que le niveau d'anglais de l'ensemble des êtres humains).
"l'utilité de la langue croît suivant le carré de son nombre de locuteurs"
Ah bon, pourquoi? Le phénomène naturel est au contraire aux morcellement des langues (les wallons sont un très bel exemple, d'un village à l'autre, parfois, on ne parle pas le même wallon), les empire imposent plus ou moins leurs langues et le temps fait évoluer celles-ci vers différentes langues et différents dialectes. Apprendre d'autres langues dans des relations inter-national, c'est très bien mais le fait qu'une langue soit plus employée ne devrait pas entraînée une prédominance de celle-ci. Avoir une langue vernaculaire peut être une bonne chose, mais si le latin marchait plus ou moins bien comme langue vernaculaire, c'est parce qu'il était utilisé comme tel dans des pays latins, dans les églises slaves, c'est l'ancien slavon qui est la langue vernaculaire. L'anglais est une langue germanique, pourquoi un italien, un espagnol, un turc, un moldave et un afghan pour ne citer que quelques exemple devrait parler anglais? Pour la France et la Wallonie, l'Angleterre étant de l'autre côté de la manche, on peut le comprendre (et pourtant, le français ont, traditionnellement, un accent très prononcé lorsqu'ils parlent anglais), mais les exemple que j'ai cité n'ont aucun rapport linguistique avec l'anglais, sauf peut-être à remonté à cette proto-langue qu'est l'indo-européen et ne sont pas voisin de régions anglophones.
"Par ailleurs, je regrette, mais les critères économiques importent. Par exemple, il est bien plus utile de parler allemand en France (qui a de forts liens avec l'Allemagne) que bengali (même si il y a beaucoup plus de locuteurs du bengali)." l'économie n'est pas le facteur premier, la culture est bien plus importante, c'est avant tout culturellement que l'on a des lien avec ces voisins, le tout économique, c'est le modèle imposé par l'Union Européenne influencée par le monde anglo-américain. Il ne faut pas être contre l'économique, ce serait ridicule, mais il ne faut surtout pas tout réduire à ça et c'est un défaut majeur de la société vers laquelle mon nous dirige.
"Pour qu'il y ait beaucoup de locuteurs internationaux qui se débrouillent dans une langue, elle se doit d'être simple (grammaticalement, phonétiquement, etc.)."
L'anglais est loin d'être simple, comment ce fait-il que Hurd et Hird sont homophone avec "herd" ("troupeau")? Je peux vous assuré que pour quelqu'un qui a des difficulté auditive, l'anglais est très très difficile à prononcer, pour ne citer que deux langues, l'allemand et l'espagnole ont des règles de prononciation bien plus simple à suivre, à partir du moment où l'on sais prononcer le son [x], on sais parler ces langue (quoi que, pour l'allemand ceci-dis, il faut encore connaître les pour chaque mot la prononciation du "ch", tout comme en français d'ailleurs, dans cette dernière langue, celui-ci n'ayant que deux prononciation et non trois comme en allemand). Dans l'absolut donc, beaucoup de langues sont plus simple à apprendre que l'anglais, y compris pour les personnes de langues non latino-greco-germano-slave, l'anglais est effectivement perçu comme facile à apprendre parce qu'il est très parlé et que les bases (outre la prononciation) sont très facile à acquérir.
"Pour qu'il y ait beaucoup de locuteurs internationaux, il y a besoin d'un standard."
Pourquoi y aurait-il besoin d'un standard linguistique international, des langues vernaculaires réduirait déjà le nombre de langue à apprendre, et puis l'existence d’interprètes permet de toute façon toute communication internationales. Croire que l'on aura une langue international admise par tous est totalement illusoire, l'anglais fait encore des ravages, mais il n'est pas utilisé partout non plus et de toute façon, il va laisser la place à l'espagnol, c'est une quasi certitude (même si on ne sais pas quand ça se produira) qui laissera la place à une autre langue. L'idéologie internationaliste qui promeut l'anglais est une idéologie avec tout les défauts inorganique que ça implique.
Pourquoi devrait-on avoir une solution alternative à ce que l'on critique? Critiquer est une première étape, une solution alternative peut suivre, mais pas forcément. Concernant la question de l'anglais imposé comme langue international, déjà, il faut distingué deux problèmes: les anglicismes qui sont une plaie et le monopole de l'anglais, pour le premier, la solution passe par une prise de conscience et par le fait de donner l'exemple, pour le second, c'est beaucoup moins évident pour des personnes n'ayant aucun pouvoir décisionnel, mais de toute façon, ça ne tiendra pas, donc, il n'y a pas nécessairement à avoir une solution alternative, et le problème qui peut appeler à avoir une solution alternative et la volonté de langue international monopolistique, la solution je l'ai déjà évoqué, ce sont les langues vernaculaire, dont l'anglais ou l'allemand pourrait être la langue vernaculaire germanique, le latin est évident pour les langues latines, l'ancien grec est envisageable dans certains cas, l'arabe et l'hébreu ancien pour les langues moyenne oriental, l'ancien slavon pour les langues slave, le chinois pour la chine, l'hindi pour l'inde et caetera. Il serait bien plus riche d'avoir des interprètes dans des langues vernaculaire que d'avoir une langue parlée plus ou moins mal partout.
Former des traducteurs ne coûte pas plus cher que de former des gens à n'importe quel métier, des écoles d'interprétariat existe déjà.
Concernant le cas spécifique de la communauté scientifique, déjà, il faudrait évacuer le problèmes des brevets, ça me semble prioritaire, en suite, le fait d'avoir quelques langues vernaculaire simplifierait la question, enfin des erreurs d'interprétation peuvent naître d'un faible ou même moyen niveau en anglais, la prédominance actuel de l'anglais n'est donc pas une solution miracle.

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

La discussion a commencé avec un anglicisme que je regrette. Ce n'est pas vraiment le sujet (encore que, notamment dans la recherche, certains anglicismes sont inévitables puisqu'aucune traduction n'existe !). Le sujet est la nécessité d'une langue internationale et, si oui, laquelle.

Des langues vernaculaires ne me semblent pas être une solution. Comment vais-je lire les publications en mandarin, arabe, latin, hébreux, etc. de mes collègues ? Et cela ne concerne pas que les chercheurs mais aussi les ingénieurs souhaitant profiter des résultats de cette recherche. Cela fait plusieurs interprètes par chercheur et par ingénieur ! Et des interprètes calés dans le domaine ! Car tu parles des erreurs d'anglais mais qu'est-ce que cela deviendra si les interprètes ne comprennent pas un mot de ce qu'ils doivent traduire ? Ce n'est vraiment pas viable. Et je ne parle là que de la recherche !

Oui l'anglais a ses subtilités et l'anglais parlé à l'international est pauvre... mais c'est exactement ce dont nous avons besoin ! La langue doit être simple pour que la communication à l'internationale soit facile. Encore une fois : je ne parle pas d'Art et je ne souhaite la mort d'aucune langue.

Et oui, l'anglais sera un jour remplacé comme standard de communication internationale. Peut-être par l'espagnol (comme tu le penses et qui a l'avantage d'une certaine simplicité). Peut-être par le mandarin (bien plus parlé et dans un pays devenant économiquement prépondérant).

Épona Lug Catubodua
Offline
Joined: 05/07/2014

Certains domaines comme la science ont peut-être besoin d'une langue international, mais globalement, on peut se débrouiller sans. Avant la mondialisation, les scientifiques s'échangeait leur savoir principalement en latin (l'arabe aussi a été assez utilisé un moment donné), ce qui montre bien la nécessité pour ce domaine de peu de langue à connaître, mais c'est plutôt une exception que la règle, en matière de politique, jusqu'à il y a peu, on s'est toujours débrouiller avec son propre savoir et avec des interprètes.
Si on compte en nombre d'habitant ou en influence économique, oui le mandarin est une langue très importante, mais ce n'est pas ça qui fait l'importance d'une langue, il y a peu de diaspora parlant le mandarin et celle-ci n'ont pas tendance à imposer leur langue, c'est pour ça que je pense que la prochaine "langue international" sera l'espagnol qui s'impose de plus en plus aux États Unis d'Amérique (soit une diaspora imposant carrément sa langue, bien sûr, les indiens d'Amérique étant une minorité, la majorité est composé de différentes diasporas en Amérique, ce qui fait que les choses peuvent évoluer ainsi) et qui est déjà parlé un peu partout dans le monde.

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

"Avant la mondialisation", oui. Maintenant, non. Et c'est le cas dans tous les domaines mondialisés. Aujourd'hui, à l'ère d'Internet, à peu près tous les métiers dits qualifiés demandent une maîtrise minimale de l'anglais.

Épona Lug Catubodua
Offline
Joined: 05/07/2014

Ce n'est pas une question de qualification, mais de besoin de communiquer avec des personnes de pays lointain.

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

Justement si. C'est cela la mondialisation. Le développement de logiciel libre est réalisé par des équipes internationales, Airbus construit ses avions dans des pays parlant quatre langues différentes et les vend aux chinois (par exemple), la SNCF construit des réseau ferrés au Brésil, etc.

Même en déconsidérant les grandes entreprises, l'artisan qui souhaite vendre ses produits à l'étranger ferait bien d'avoir un site Web en anglais et être capables de répondre aux courriels dans une langue comprise par le client (souvent l'anglais, première langue étrangère sinon natale presque partout où Internet s'est démocratisé).

Mimmo_D.DN

I am a translator!

Offline
Joined: 02/24/2013

Bonjour à tous'tes,

Discussion intéressante mais un peu distordue par apport à la réalité temporelle, ce que soulève MagicBanana, c'est une évidence qui ne peut être niée quand on pratique des échanges vers et depuis l'international, au niveau des langages de conception, l'anglophone s'impose de fait, par commodité, par simplicité, cela n'a rien à voir avec une quelconque dictature linguistique ou du nombre de locuteurs physiques.

Mes 0,02cts. :)

Épona Lug Catubodua
Offline
Joined: 05/07/2014

Et vos centimes, ils sont en quel devise ;-)?
"C'est une évidence qui ne peut être niée" est un argument d'autorité. Et pourtant, j'affirme (subjectivement) que cet avis est subjectif, même s'il est partagé par une majorité.
Comme je l'ai déjà expliqué, la simplicité est toute relative. Il est des langues de prime à bord simple (italien, espagnol, anglais, ...) et d'autres de prime à bord compliquée (français, allemand, russe, ...), mais au final, pas une seul langue n'est simple, si on veut bien parler une langue, c'est de toute façon compliqué.
L'araméen, le grec antique, le latin, le slavon sont des langues vernaculaires biblique, le français à longtemps été la langue diplomatique occidental, pourtant, aucune de ces langues ne sont simple de prime à bord (à part peut-être l'araméen dans le contexte linguistique sémite), l'argument de la "simplicité" ne se vérifie donc pas historiquement, c'est donc un choix délibéré, de comodité surtout pour les anglophones dirigeant le monde économiquement et un choix simplificateur dans la vision des "masses" vue comme troupeau inculte qui préveaut tant dans le monde "marxiste" que dans le monde "capitaliste". L'image d'épinale qui veut que personne ne comprennait la messe en latin est certainement un anachronisme, c'est parce que le monde à changé et que l'athéisme s'est répendu à partir du 17ème siècle que le latin à de moins en moins été connu, aprendre une langue quand on est enfant est, en général, facile et ce pour plusieurs langues (mais pas trop quand même et dans des contextes différencier), un bébé qui va tout les dimanches écouter la messe en latin et qui une fois enfant fait son catéchisme dans cette même langue intègre cette seconde langue, pas aussi parfaitement que ça langue maternelle, mais assez bien que pour comprendre largement tout texte biblique. Maintenant, demander à un enfant de 12 ans qui n'a jamais été dans une église, qui n'a donc jamais vu une inscription en latin, qui ne connaît que quelques reste de latin tel "et caetera" (qu'il écrit "etc.") d'aprendre le latin lorsqu'il arrive en secondaire et qu'il fait ce choix, il trouvera ça difficile, c'est normal, on apprend beaucoup moins bien une langue à 12 ans qu'à 6 ans et encore moins bien qu'étant bébé (même à raison d'une matinée par semaine).
Bref, tout est question de contexte, pour quelqu'un ayant grandi entouré d'une langue maternel et d'une langue vernaculaire, ces deux langues, aussi compliquée soit-elle dans l'absolut et y compris de prime à bord pour un adulte ou un adolescent de langue étrangère trouvera cette langue facile.
L'anglais est aussi concidéré comme facile parce qu'on l'apprend en général en début de secondaire (voire avant) quand le cerveau intègre encore relativement facilement une autre langue, après, avec un regard d'adulte qui essaye d'apprendre une autre langue encore, on se dit que celle-ci est moins abordable que l'anglais alors qu'elle l'est peut-être autant, mais c'est le contexte qui à changé.
De plus, depuis l'après seconde guerre mondiale, on vit entouré d'anglicisme, de nom de marque anglophones, de termes anglais sur l'électro-ménager et caetera, donc, on intègre une partie de ces termes avant même d'aprendre cette langue, là aussi, ça fait un contexte qui entraine une perception de simplicité de la langue anglaise.
Bref, sans une certaine volonté politique, des tas d'autres langues aurait pu avoir la place qu'à l'anglais aujourd'hui.

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

Nous tournons un peu en rond. Mais en quelques points :

  • Il n'est pas indispensable, à l'immense majorité de la société, de très bien parler anglais, juste de parler son niveau international (pauvre mais suffisant à l'expression de ce que l'on veut, sans fioriture). C'est un peu la même chose que de comprendre qu'il n'est pas indispensable, à l'immense majorité de la société, de savoir résoudre des équations différentielles et que, pourtant, il est très important que presque tout le monde sache résoudre des problèmes où la solution nécessite addition, soustraction, multiplication et division.
  • Oui l'anglais est pour nous plus difficile que, disons, le portugais (que je parle quotidiennement; j'habite au Brésil et y enseigne depuis 2011). Ceci dit, la grammaire anglaise est objectivement plus simple que, disons, la grammaire latine et ses cas.
  • Des cas que l'on retrouve en allemand. Il se trouve que j'ai commencé à apprendre l'anglais et l'allemand en même temps, en sixième, et que j'ai poursuivi leurs apprentissages en parallèle pendant dix ans. Au bout des dix ans, je savais dire à peu près tout ce que je voulais en anglais. En revanche, il me fallait longuement penser la construction de n'importe quelle phrase en allemand (qui sortait néanmoins fausse, avec des substitutions gênantes de vocabulaire, les mots pas dans le bon ordre, etc.). Dès lors, je ne crois pas une seconde que l'on parle latin en passant, depuis la naissance, une heure par semaine dans une église où la messe est dite dans cette langue.
  • Aujourd'hui, je ne sais plus rien dire en allemand et je m'exprime très bien en anglais. L'écart s'est naturellement creusé parce que l'anglais est plus utile. Il y a plus de locuteurs, qui sont dans des pays économiquement forts avec lesquels nous communiquons plus.
  • De plus l'anglais est déjà le standard, notamment pour la publication d'articles scientifiques (la recherche faisait partie de mon travail). Un corollaire est que presque tous les enfants de la Terre apprennent l'anglais. Notamment les allemands (ou les autrichiens) qui le parlent très bien, en tout cas bien mieux que les français (car l'anglais est plus proche de l'allemand que du français). Du coup, je n'ai pratiquement jamais parlé allemand parce que l'anglais était plus approprié. Même pour mon interlocuteur germanophone (qui parle très bien anglais alors que je ne sais pas m'exprimer en allemand et qu'il ne se ferait pas non plus comprendre dans sa langue natale).
  • Et communication internationale ne signifie pas seulement communication avec nos voisins. Je communique avec des Chinois, des Américains, des Russes, etc. Souvent plusieurs en même temps (lors de conférences ou via la publication d'articles en anglais). Un seul et unique standard de communication internationale est nécessaire à l'heure de la mondialisation.
Mimmo_D.DN

I am a translator!

Offline
Joined: 02/24/2013

@Épona Lug Catubodua

Non en Franc Belge, ça ne valait pas plus ^_^

Bref, sans une certaine volonté politique, des tas d'autres langues aurait pu avoir la place qu'à l'anglais aujourd'hui.

Tout à fait d'accord, mais le résultat serait alors le même...

Épona Lug Catubodua
Offline
Joined: 05/07/2014

Réponse dans la continuité du hors sujet sur le sujet "Post MAO (musique), ...":
Je suis sidéré par les gens qui savent ce qui se passent en Corée du nord alors que personne n'a pu y entrer. Il y a peu, une vidéo filmée d'un véhicul roulant à travers une grande ville de Corée du nord a été rendue disponible internationnalement avec l'accord des dirigeant de la Corée du nord, vu le profond ennuis d'une tel vidéo, j'ai regardé une ou deux minute, puis le reste dans ce que l'on pourrait appeler "avance rapide" sur une plate-forme vidéo, ce que j'y ai vu, c'est loin d'être un pays d'arriéré. Question technologie, ils n'ont pas a aller loin (au sud) pour faire de l'espionage industriel. Ca n'avait pas l'air d'un désert, si les gens avait des problèmes alimentaires de masse, le pouvoir serait très vite renversé.
Entendons nous bien, je ne dis pas que c'est bien ce qui se passe là bas, je n'en sais rien, personne n'en sais rien, c'est juste ça que je voulais souligner.
"Sinon, la résolution des conflits passe par la communication."
En partie, quand on se fait envahir, la première réaction n'est pas la communication, mais bien la défense par tout les moyens possible (du moins, je l'espère pour ceux qui se font envahir).
"Le mur de Berlin a été érigé en pleine guerre froide. Sa chute en marque la fin."
Actuellement, je n'ai pas l'impression que la guerre froide à pris fin, j'ai plutôt l'impression qu'elle a eu un intermède à la chute du bolchevisme qui a pu faire croire à sa fin.
"Avant d'utiliser le mot "utile" il conviendrait de le définir."
Surtout, l'utilitarisme est une idéologie inorganique, le bon (l'intérêt commun pour parler dans un langage plus mercantile proche de l'esprit anglo-néerlandais) doit primer sur l'utile.
"C'est sûr que l'"anglais" empêche tout progrès en matière de traduction automatique par des robots. pourquoi se fatiguer à essayer de comprendre et améliorer les programmes si on peut s'en passer."
Je ne suis pas sûr d'avoir compris le propos ou le sous-entendu.
"Ce que tu écris à propos de la traduction automatique est faux. Les progrès dans ce domaine n'ont jamais été aussi grands qu'au cours de la décennie écoulée. Surtout les progrès en traduction automatique vers l'anglais... parce que c'est une langue très simple et qu'il est plus utile de concentrer les efforts de traduction vers cette langues avec beaucoup de locuteurs, notamment dans des pays économiquement/scientifiquement/politiquement forts. Bref, les arguments pour le choix d'un standard s'applique aux traducteurs automatiques."
Là, je ne suis pas d'accord, c'est justement un exemple partique de problème créé par l'anglais (qui encore une fois n'est pas une langue simple, seul le début de son apprentissage est simple à condition d'avoir une bonne ouïe): les traducteurs automatiques qui ne sont pas spécifique à deux langues passent par l'anglais comme interface entre deux autres langue, il en résulte des problèmes supplémentaire de traduction (supplémentaire par rapport aux problème intrinsèque à ce genre de technologie). Je l'ai déjà constaté à plusieurs reprise dans des traduction du russe au français et si je l'ai constaté entre ces deux langues, c'est parce que le russe que je connais un peu mais pas assez que pour avoir besoin de plus qu'un simple dictionnaire.
"Ça fait 60 ans qu'il devrait y avoir la pais entre les israéliens et les palestiniens et il ne devrait jamais y avoir eu de mur. Ils ont fait quoi les anglais il y a 60 ans ? Renseigne toi."
La question remonte au minimum au démentellement de l'empire Ottoman, remonter 60 ans en arrière, ce n'est pas remonter au causes de la situation actuel (et remonter à avant l'arriver de l'empire Ottoman dans la région serait remonter trop loin). Ceci étant, je n'ai aucun parti pris sur la question, dire que les uns sont les gentils et les autres les méchants me semble simpliste et n'est de toute façon pas de nature à sortir de ce conflit, je dis juste que si l'ont cherche les causes, il faut prendre en compte tout les faits marquant du démantèlement de l'empire Ottoman à maintenant.
"L'Europe aurait pris de l'avance, au lieu de cela on a laissé rouiller toutes les éoliennes qui avaient été construites par le passé pour les remplacer par des trucs polluants."
Je pense qu'il serait bon dévaluer le "coût écologique" de l'éolien, c'est tout de même des tonnes de bétons pour une machine à durée de vie limitée, sans parler des infra-basses qui mine le quotidien de bon nombre de personnes (je parle de l'éolien actuel, je n'ai bien sûr rien à redire sur les moulins à vent).

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

La page Wikipédia (en français) sur la Corée du Nord compte 153 références. La situation alimentaire (par exemple la famine de 1995 à 1999) est relatée ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cor%C3%A9e_du_Nord#Situation_alimentaire

Et c'est la Corée du Nord elle même qui appelle à l'aide alimentaire : http://www.theguardian.com/world/2011/feb/10/north-korea-appeals-foreign-food-aid

Pour ce qui est de la traduction automatique de texte, les difficultés de prononciation ne rentrent jamais en compte puisqu'il n'y a pas de prononciation.

Et oui, les traductions passent souvent par l'anglais parce que les traductions vers et à partir de l'anglais sont de bien meilleure niveau que vers et à partir de n'importe quelle autre langue (pour les raisons que j'ai déjà énoncées).

On pourrait se pencher sur des traducteurs pour chaque pair de langues... et ça nous ferait quelque chose comme neuf millions de problèmes à résoudre ! Et encore, c'est en considérant qu'il y a 3000 langues, ce qui est bien en dessous de la réalité. On voit là encore à quoi sert d'avoir un standard pour communiquer. Passer de 9 millions de problèmes à 3000 problèmes (des traducteurs de et vers l'anglais), c'est diviser l'effort par 3000. C'est passer de l'impossible à l'envisageable.

Épona Lug Catubodua
Offline
Joined: 05/07/2014

C'est très réducteur de tout passer par les chiffres, déjà, les traducteurs automatique gèrent de toute façon bien moins de langue que les 3000 évoqués, en suite, certaines langues sont bien plus influente que d'autres, certaines langues ont aussi plus de chance de nécessité des traductions entre elle, les effort en la matière ont donc des limites qui font que faire le nombre de langue au carré est réducteur. Par exemple, faire une traduction du néerlandais au français est bien sûr nécessaire, par contre, faire une traduction du néerlandais aux langues swahilies intéresse très très peu de monde.
Quand je vois que des langues aussi influentes que le français et le russe passent par l'anglais pour être traduite, ce qui entraîne des erreurs de traductions, je trouve que c'est vraiment trop tout miser sur l'anglais. Que pour passer du kikongo au letton par exemple on passe par une langue intermédiaire tel que l'anglais, je peux le comprendre, mais du français au russe, c'est une forme de "centralisation" qui pose problème d'après moi.

Épona Lug Catubodua
Offline
Joined: 05/07/2014

Une fois WordPress installer, il faut encore le signaler à Apache pour pouvoir le trouver sur http://localhost/ , de plus WordPress sera alors dans un sous-répertoir virtuel du genre http://localhost/wordpress/ virtuel car il est en fait ailleurs (j'ai oublié où) et qu'il ne s'agit pas non plus d'un lien symbolique, c'est au niveau de la configuration d'apache que l’équivalant d'un lien symbolique est effectué, bref, j'invite à la recherche d'un tutoriel sur l'installation de WordPress en .deb qui détail tout ce qu'il faut faire.

Le fichier index à la racine de http://localhost/ contenant "It works" est automatiquement mit dans /var/www lors de l'installation d'apache, il appartient à la personne gérant le serveur de le remplacer par un autre fichier d'index.

Le hors sujet et les réponses qui suivent ont l'air très intéressant, mais il est tard, j'y reviendrai une autre fois.

Philomuse
Offline
Joined: 02/01/2014

Bjr.,

Quand je clique sur ton lien = Requête (GET http//local host https//trisquel.info./fr/forum/les-trouve-O% et je passe les détails :) !! Ligne hyper longue pas copiable et en cliquant sur option j'ai ce texte :

# Prevent Internet sites from requesting LAN resources.
Site LOCAL
Accept from LOCAL
Deny

Gnome est bien installé dans préférences tout en bas ! Se faisait tard hier...
Tous les paquets installés par le copain étaient paquets Trisquel, c'est juste pour WP qu'il est passé par leur site (mais ça ne change rien puisque 100% libre) donc pour toi, il me faudrait suivre les instructions dispos sur la page que tu m'indiques (merci !) en prenant soin de tout désinstaller avant. Quand je tape localhost dans la barre navigateur il indique bien "ça marche"... WordPress doit quand même bien être quelque part !!!

J'ai trouvé ça de mon côté et quitte à continuer d'apprendre... Lise y parle de
XAMPP et non de (G)LAMP, XAMPP 100% libre à priori aussi.

http://liseweb.fr/BLOG/wordpress/pour-aller-plus-loin/installer-wordpress-en-local-linux-ubuntu

:)

Magic Banana

I am a member!

Offline
Joined: 07/24/2010

D'une manière générale, on commence par installer les paquets fournis par le gestionnaire de paquets. Cela permet une mise à jour à la fois automatique et centralisée de tout le système. Comme les paquets dans le dépôt Trisquel sont, pour l'immense majorité d'entre eux, copiés sans la moindre modification depuis Ubuntu, la documentation d'Ubuntu s'applique.

rodinux07
Offline
Joined: 12/11/2012

Salut,
en général quand on installe wordpress sur un serveur, il est placé à la racine de /var/www/ ou /var/local/www
Peut-être qu'il te faut bien désinstaller tous les fichiers qui ont pu se créer.

Philomuse
Offline
Joined: 02/01/2014

Salut rodinux07,

J'ai mis dans la barre abrowser var/www/ et ça m'a donné ça :

Index de file:///var/www/

Vers un rép. de plus haut niveau
Nom Taille Dernière modification
Fichier :index.html 1 KB 06/05/2014 21:06:28
phpmyadmin 06/05/2014 21:15:25
wordpress 06/05/2014 21:39:40

Je peux ensuite cliquer sur phpadmin ou wordpress et là j'ai toute la config.
d'avant mes modifs. Donc, à priori, ce que j'ai fait (après le 6/05) n'aurait pas été pris en compte... En cliquant : Index de file:///var/www/wordpress/ puis

Fichier :wp-config.php (anciens mots de passe et utilisateur sont là)

Fichier :wp-config-sample.php 4 KB 22/04/2014 (MDP etc. à définir, rien d'indiqué) :

/** Nom de la base de données de WordPress. */
define('DB_NAME', 'votre_nom_de_bdd');

/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define('DB_USER', 'votre_utilisateur_de_bdd');

Etc. Je ne sais pas quoi faire avec ça :)

Mimmo_D.DN

I am a translator!

Offline
Joined: 02/24/2013

Hi All, Philomuse,

Juste pour information, tes répertoires sont organisées de quelle manière, par exemple www/htdocs/wp/mescontenuswordpress...

Si tes install (Apache, phpmyadmin, etc.) sont (correctement) faites tu ne dois plus t'occuper des répertoires, l'install par défaut ne nécessite plus d'intervention à ce niveau (...) mais y accéder en mode localhost via aBrowser idem pour accéder aux dashboard WordPress...

Le serveur local démarre comment chez toi, par exemple, lampp/lampp/start

Dans aBrowser en tapant dans la barre des URL http://localhost/wordpress - ou - http://localhost/wp/ tu devrais arriver sur la page de démarrage du CMS WordPress, idem en saisissant http://localhost/phpmiadmin tu devrais visualiser les bases présentes sous la colonne Localhost, non...

Philomuse
Offline
Joined: 02/01/2014

Alors, salut Mimmo je n'ai pas encore de contenu :( vu que depuis que j'ai changé de mot de passe (c'est la première chose que j'ai voulu faire !), je n'ai plus accès à rien (sauf message erreur de connexion à la base de donnée, idem phpmyadmin vu qu'il est "interdit" de ne pas avoir de mot de passe, j'explique tout en haut de post + réponse 14 ), donc en gros tout est opérationnel mais je n'y ai plus accès cause je ne sais pas quels mots de passe il a gardé en mémoire et s'il est possible ne le sachant pas d'en mettre des nouveaux qui permettent d'avoir de nouveau accès aux admin de WP et de php... Le truc bête quoi !

Je vais ouvrir un nouveau post car l'intitulé de celui-ci pas clair.

Je n'ai pas de serveur local (interface graphique LAMPP ou XAMPP), je passais juste par abrowser où j'aurais pu directement rédiger dans WP admin. Les mots de passe sont cryptés MD5 et je les avais changés puis remis comme avant et dans WPadmin et dans phpadmin... Je ne savais pas qu'il fallait passer par le fichier config. Ensuite dans le fichier config j'ai tout remis en blanc (pas de mot de passe)et c'est depuis que je ne peux plus avoir accès à phpadmin !!

J'ai déliré grave mais je ne savais pas que ça aurait de telles conséquences de changer un mot de passe depuis WPadmin puisque c'est proposé... :(

Si tu comprends qqch et mieux si tu trouves la solution, Champagne !

Ci-dessous la config. :

Serveur: Localhost via UNIX socket
Version du serveur: 5.5.37-0ubuntu0.12.04.1
Version du protocole: 10
Utilisateur: root@localhost
Jeu de caractères pour MySQL: UTF-8 Unicode (utf8)
Apache/2.2.22 (Trisquel_GNU/Linux)
Version du client MySQL: 5.5.37
Extension PHP: mysqli Documentation

- Version de WordPress : 3.9
- Version de PHP/MySQL :
Version: 3.4.10.1deb1

- Nom de l'hebergeur : localhost